Partageons nos lectures

31 janvier 2006

Deux graines de cacao

Deux graines de cacao, Evelyne BRISOU-PELLEN, éd. Le Livre de Poche « Jeunesse »

Roman, 283 pages - 4€50


Résumé :

Lorsqu'un jour de novembre 1819, Julien apprend par un camarade de e qu'il a été adopté, c'est tout son monde qui s'écroule. Il n'est donc pas le fils de René Abalain, le chocolatier, et de son épouse ! C'est écrit dans son dossier, il est né en Haïti, et pas en Bretagne comme il le croyait ! Paniqué et furieux, il s'enfuit de l'infirmerie du collège et court jusqu'au port.

Au port de Mindin, le Prince sauvage semble attendre Julien : ce bateau fin et racé appareille avant midi pour Haïti. En plus, le capitaine accepte d'embarquer Julien à la seule condition qu'il joue du violon ! C'est le rêve, à peine terni par l'intervention de Gabriel, l'aide infirmier du collège, qui, se sentant responsable de Julien, s'embarque avec lui.

Mais le rêve est de courte durée : le violon promis reste invisible, puis le bateau se détourne de la route prévue : il ne va pas à Haïti en droite ligne. D'ailleurs il n'y va pas du tout : le commandant fait du trafic d'esclaves, il va en Afrique acheter des Noirs, pour les revendre aux Antilles où l'esclavage existe encore (alors qu'il n'existe plus en Haïti).

Pour Julien c'est le début de la grande aventure, celle qui choque et fait grandir, mais aussi celle qui lui permettra de savoir d'où il vient, d'accepter le silence de ses parents, et surtout d'apprendre le respect et de comprendre la valeur de la vie.

Notre avis:

Ce roman n'est pas très difficile à lire, mais comme tout roman historique il emploie un vocabulaire spécifique pour décrire la vie de marin dans les années 1800. A la lecture on est vite pris par la détermination du jeune héros et ses révoltes. L'auteur décrit une quête d'identité émouvante sans en faire un « truc sentimental ». De ce point de vue ce roman est une belle réussite. Une belle image aussi des critiques qui pouvaient être adressées aux institutions de la fin du XVIIIe.

Nous avons aimé ce livre instructif et distrayant.

Posté par saintmichel bc à 06:35 - - Commentaires [18] - Permalien [#]

Voyage à Lilliput

Gulliver – Voyage à Lilliput, Jonathan SWIFT, éd. école des loisirs, « classiques abrégés »

Roman, 89 pages - 4€60


Résumé :

A la suite d'un naufrage, Gulliver échoue sur une île inconnue. Lorsqu'il se réveille, il est attaché par des liens solides mais minuscules : les Lilliputiens sont des hommes... hauts d'une dizaine de centimètres. Là-bas, Gulliver, appelé « l'homme-montagne » à cause de sa taille, observe l'agitation de ces hommes-fourmis, leurs mœurs et leurs lois. Les Lilliputiens ont des coutumes très bizarres mais en même temps ils nous ressemblent tant...

              Notre avis:

Dans l'édition abrégée le livre est un bel objet, avec des gravures, le texte écrit grand, et des pages épaisses. Swift critique avec beaucoup d'humour, le livre n'est pas très long, et les gravures permettent de s'arrêter facilement. Tout ceci rend le roman facile à lire et agréable.

Pour les courageux ou les passionnés (si! si! ça existe), le livre se trouve aussi en version intégrale, voici les références: Voyage à Lilliput, GF, "Etonnants classiques". Ce livre coûte 3,05 euros et contient 127 pages (dont 47 pages de commentaires, de dossier, d'aides à la lecture; ce qui fait en réalité 80 pages de lecture effective).

Posté par saintmichel bc à 06:38 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

Le paysan, le roi et la marmite

Le paysan, le roi et la marmite, Christian PALUSTRAN, éd. La Fontaine

Pièce de théâtre, 78 pages - 12€

Résumé :

Justin Sojot est paysan, il habite la Xaintrie, un pays imaginaire où il vivait heureux avec sa femme, Lucienne, jusqu'à ce qu'il reçoive la visite d'hommes à cravates qui lui demandent de lui vendre son terrain pour y construire une centrale culinaire (et si je dis « nucléaire », vous voyez ?). Au moment où le rideau se lève, le paysan est déjà sur les nerfs. Il fait la connaissance d'une fée, mais que pourra-t-elle faire contre le monde moderne ? Et lorsque le roi, Hyacinthe 1er, décide de se rendre avec tout son gouvernement dans le village de Justin, c'est le début des grands événements. On pourrait dire aussi « le début de la fin ». Mais quelle fin ?

Notre avis:

Ce livre pose une difficulté de lecture particulière : c'est une pièce de théâtre, et il faut se représenter le texte (un peu complexe dans son vocabulaire et ses jeux de mots) sur la « scène intérieure du cerveau » pour le comprendre vraiment. De plus, l'auteur use et abuse pour notre plus grand plaisir de références qui ne sont pas toujours les vôtres mais si vous êtes décidés à vous lancer, nous sommes à votre disposotion pour vous expliquer les éléments qui vous sembleraient obscurs. Comme beaucoup de pièces de théâtre il est assez court. Et l'auteur critique férocement beaucoup de choses que nous connaissons, toujours en nous faisant rire ou sourire. Il faut dire que la Xaintrie est un pays imaginaire qui ressemble terriblement au nôtre.

Posté par saintmichel bc à 06:41 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

La nuit des clandestins

La nuit des clandestins, de Ceppi et Christin, LES HUMANOIDES ASSOCIES

Bande dessinée, 68 pages, épuisée.

Résumé:

Une révolte pacifique (pas question de tuer des innocents...) éclate dans plusieurs pays... Plusieurs tableaux se succèdent : Afrique, Italie, Angleterre... Même Paris est pris d'assaut. Pourquoi une telle révolte? Les pays "exploités" sont-ils en train de réagir? Quels sont les plans des dirigeants? Comment résoudre ces désaccords? Irène Smallow entame les pourparlers...

           Notre avis:

Un graphisme très fin sert cette BD qui rêve d'un monde meilleur. Mais attention ! vous ne lisez pas ce livre pour rire ou sourire : ici, pas d'humour, et les nombreux changements de lieux et de points de vue (p. 12, 14, 20, 21, 26, 28...) peuvent brouiller la compréhension.... Il est préférable de lire cette BD d'une seule traite pour ne pas s'y perdre. De plus, vous resterez peut être sur votre faim... Mais pour le savoir encore faut-il la lire?

Posté par saintmichel bc à 06:42 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

Le conteur électrique

L'histoire du conteur électrique, FRED, éd. Dargaud.

Bande dessinée, 60 pages, 13 euros.

Résumé:

Le président de "Canal moi", grande chaîne de diffusion de programmes télévisuels, est au bord de la crise de nerfs (et ça se voit : jurons, bastonnades...). En effet, l'audimat ne cesse de chuter, les téléspectateurs ne regardent plus la chaîne (les autres chaînes n'échappent d'ailleurs pas à cette nouvelle réalité). Pourquoi un tel changement ? Surtout pour une génération "sofa-télé-réalité-potatoes"? Le personnage est prêt à tout pour retrouver ses téléspectateurs affamés de télé... Mais il ignore que la concurrence n'est pas des moindres : la lune sera-t-elle au rendez-vous?

                 Notre avis:

Un graphisme expressif, une belle histoire, très poétique et très facile à suivre, qui donne envie de trouver « l'âme des histoires » sans être pour autant dépourvu d'humour : et si ce soir nous nous racontions des histoires plutôt que de regarder la télévision ?

Allez voir la page de programme proposée dès l'ouverture de la BD, vous aurez un avant goût des émissions que propose le président de Canal Moi.

Posté par saintmichel bc à 06:44 - - Commentaires [21] - Permalien [#]

Agrippine et l'ancêtre

Agrippine et l'ancêtre, de Claire Brétecher.

Bande dessinée, 56 pages, épuisée.

Résumé:

Agrippine, adolescente délurée, s'inquiète pour sa grand-mère maternelle : elle ne répond plus au téléphone... En fait, elle compte sur elle pour avoir de l'argent, l'argent de son anniversaire. Ce n'est donc pas désintéressé! Elle arrive à persuader sa mère d'aller jusque chez elle pour découvrir le fin mot de l'histoire. Et là, surprise, la grand-mère a fait un lifting. Mais pourquoi? Sa propre mère (c'est-à-dire l'arrière grand-mère d'Agrippine), fâchée avec la famille depuis plusieurs années, est entrée dans une maison de retraite. De vieilles blessures vont ressurgir... Et pour Agrippine, c'est l'occasion de nouer des liens avec son arrière grand-mère (et peut être soutirer un peu d'argent au passage).

             Notre avis:

Ici, c'est l'humour qui prime ! Mais il ne faut pas lire ce livre en pensant que la BD est plus facile à comprendre : Agrippine et ses amis parlent un français très particulier, l'argot des lycées parisiens (si, si,ça a été vérifié!) D'ailleurs rien n'est dans le dictionnaire. Les gags et le graphisme font de ce livre une lecture très agréable et pas trop difficile. La famille, c'est terrible!

Vous vous demanderez peut être où se trouve la critique dans cette BD mais ne réfléchissez pas trop, c'est si évident, si vrai et si actuel, que vous ne penserez peut être pas à cela dans un premier temps.

Posté par saintmichel bc à 06:46 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

Agrippine et la secte Raymonde

Agrippine et la secte à Raymonde, de Claire Bretécher.

Bande dessinée,56 pages, épuisée.

Résumé:

C'est les vacances, Agrippine est restée en ville alors que son amie Bergère revient d'un "safari-misère". Elle avoue alors à son amie qu'elle a décidé de rompre avec son petit ami du moment Canaan, qui a justement envie de présenter Agrippine à soeur Raymonde, une personne tout à fait extraordinaire... Bref, la rentrée approche à grands pas et Agrippine semble ravie de retourner en cours pour retrouver ses amis : les élèves se succèdent, ils ont un comportement inhabituel alors qu' "une sévère offensive des sectes" semblent sévir dans les lycées... Agrippine subira-t-elle ces étranges changements?

       Notre avis:

Retrouvez les nouvelles aventures d'Agrippine. L'humour est toujours au rendez-vous, l'argot des lycées parisiens aussi...

L'avis proposé pour Agrippine et l'ancêtre est aussi valable pour cette BD.

Posté par saintmichel bc à 06:47 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

Paragraphes sur la critique sociale

C'est ici que vous devez poster votre paragraphe sur la critique sociale du livre que vous avez lu.

Posté par saintmichel bc à 06:48 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
02 février 2006

Si je ne sais plus ce que je dois faire...

Consignes de travail pour rendre compte de ta lecture sur la critique sociale sur le blog.


  • Ecris un paragraphe construit pour répondre à cette question :             « Quelle est la critique exposée dans le livre que tu as lu ? »

Ta réponse tiendra en plusieurs lignes (au moins 5 lignes). Tu devras      également citer le texte précisément (citations entre guillemets et pages).


Tu mettras en ligne ton paragraphe sur le blog dans la rubrique « remise de vos travaux ». Attention, ce travail sera noté.


Démarche pour mettre en ligne :

Va dans la rubrique « Remise de vos travaux ». En bas de la rubrique, clique sur commentaire et écris ton paragraphe sur la critique sociale. Tu n’oublieras pas d’indiquer ton pseudo et ta classe. Ton commentaire apparaît alors immédiatement sur le blog.


  • Tu donneras en quelques lignes ce que tu as pensé du livre lu : aimé ou non…

Attention : il ne suffit pas de dire « J’ai aimé ce livre. », « Je n’aime pas. », « Je n’aime parce que je n’aime pas lire… »

Ici, ce n’est pas ton avis qui est noté mais le sérieux avec lequel tu défends et argumente ton point de vue ! (Cela donnera peut être lieu à un bonus).


Démarche pour mettre en ligne :

Va dans la rubrique « Résumés et avis de vos professeurs ». Trouve, parmi la liste, le livre que tu as lu, juste en dessous, il y a des liens. Clique sur commentaire. Ecris ton avis de lecture et envoie-le. Tu n’oublieras pas d’indiquer ton pseudo et ta classe.


  • Ton travail devra être sur le blog pour le 13 mars 2006 (délai impératif, tous les travaux rendus après cette date ne seront pas pris en compte. Vous pouvez également mettre en ligne votre travail bien avant pour le plus grand plaisir de vos professeurs !)


  • Vous pouvez, une fois ces travaux faits, répondre à vos camarades sur le blog (mais toujours à propos de vos lectures, bien entendu…)



Posté par saintmichel bc à 19:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 février 2006

Message pour Antoine 4ème C

Antoine, j'ai essayé d'envoyer un commentaire, il n'y a pas de problème. Retente!

Rends-toi dans la rubrique "résumés et avis de vos professeurs", clique sur commentaire en dessous du Conteur électrique et écris ton commentaire, il y a un espace prévu à cet effet après les cases pour ton pseudo et ton adresse mail. Bon week end et bonne lecture... Melle Leleu

Posté par saintmichel bc à 14:04 - Commentaires [4] - Permalien [#]